Objectif BAC Pro

Le Bac Professionnel 

Le Bac Professionnel (diplôme national de niveau IV) se prépare en 3 ans après la troisième ou en deux ans après un CAP. Vous pouvez envisager d’exercer directement un métier, mais aussi de poursuivre vos études en préparant un BTS (Brevet de Technicien Supérieurs, en 2 ans).

Il existe près de 80 spécialisations possibles dans des domaines variés (commerce, industrie, comptabilité…).

Comment préparer un Bac Professionnel ?

Plusieurs voies peuvent être envisageables pour arriver à l’examen :

  • La voie scolaire (formation initiale)

L’accès se fait après la classe de 3ème ou un CAP, (après étude de votre dossier scolaire), ou encore après une seconde ou une première générale ou technologique (après avis de l’équipe pédagogique).

Elle comprend alors des périodes de stage et se prépare au sein des lycées professionnels ou des établissements privés d’enseignement technique.

En principe, le cursus de préparation le plus fréquent dure 3 ans au cours duquel un diplôme intermédiaire de niveau V (CAP ou BEP) doit être passé.

  • La voie de l’apprentissage

En alternance, au sein d’un CFA (Centre de Formation des Apprentis) publics ou privés. L’admission nécessite obligatoirement un contrat d’apprentissage d’une durée de 3 ans. Pour les titulaires d’un CAP ou d’un BEP relevant d’une spécialité en cohérence avec celle du bac pro préparé, cette durée peut être réduite à deux ans.

  • La formation professionnelle continue

Destinée aux adultes déjà engagés dans la vie professionnelle.

  • Par la voie de l’enseignement à distance

En candidat individuel.

Quel est le contenu de la formation ?

Des enseignements généraux : (identiques pour tous les élèves, quelle que soit la spécialité de bac pro)

Français, histoire-géographie et enseignement moral et civique, mathématiques, arts appliqués et cultures artistiques, langue vivante étrangère, éducation physique et sportive, prévention-santé-environnement et, selon les spécialités, un enseignement d’économie-gestion ou d’économie-droit et un enseignement de sciences-physiques et chimiques ou une deuxième langue vivante.

Des périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) :

22 semaines réparties sur les trois années de formation

Des enseignements basés sur la maîtrise des techniques professionnelles :

Propres à chaque spécialité

Obtention du diplôme :

Vous pouvez y accéder par :

  • La réussite à un examen

Les candidats doivent pour se présenter à l’examen, soit :

Avoir suivi une préparation au diplôme par la voie scolaire, de l’apprentissage ou de la formation professionnelle continue,

Soit,

Avoir accompli trois ans d’activité professionnelle dans un emploi de niveau au moins égal à celui d’un ouvrier ou employé qualifié et dans un domaine professionnel en rapport avec la finalité du diplôme.

L’examen comprend 7 épreuves obligatoires dont le coefficient varie en fonction des types de bacs, et au maximum, une ou deux épreuves facultatives. A chaque unité correspond un bloc de compétences.  

L’examen peut prendre deux formes différentes selon le statut des candidats et le type d’établissements :

  • Pour les scolaires et les apprentis :

Le candidat présente toutes les épreuves au cours d’une même session,

 

  • Pour les candidats de la formation professionnelle continue, ou ceux ayant suivi une préparation par la voie de l’enseignement à distance :

Le candidat choisit les épreuves qu’il souhaite présenter à chaque session.

L’évaluation peut être organisée sous forme ponctuelle ou par contrôle en cours de formation (CCF).

Pour réussir son examen, il faut obtenir une moyenne générale égale ou supérieure à 10/20.

 

Pour les candidats ajournés :

  • Une épreuve « orale de contrôle » est prévue pour les candidats qui ont obtenu :

Une note moyenne générale égale ou supérieure à 8 et inférieure à 10 sur 20

Et une note égale ou supérieure à 10 sur 20 à l’épreuve qui évalue la pratique professionnelle

Sont déclarés admis, à l’issue de cette épreuve, les candidats ayant obtenu une note moyenne au moins égale à 10 sur 20 (correspondant à la moyenne entre la note obtenue à cette épreuve et la note moyenne obtenue aux épreuves obligatoires).

 

  • La validation des acquis de l’expérience (VAE)

Toute personne en rapport direct avec le contenu de la spécialité visée, ayant exercé une activité professionnelle salariée, non salariée, bénévole ou de volontariat, pendant une durée minimale d’un an, peut demander à faire valider les acquis de son expérience pour l’obtention totale ou partielle du diplôme.

 

Que peut-on faire après l’obtention d’un Bac Pro ?

Les bacheliers pro ont le choix soit d’intégrer directement le monde du travail, soit de poursuivre leurs études pour acquérir une spécialisation ou un niveau supérieur de compétences.

BAC +1 :

Des formations en un an permettent de se spécialiser dans un domaine spécifique. La MC (Mention complémentaire) se préparent dans un lycée professionnel ou un CFA (Centre de Formation d’Apprentis). Accessibles sur dossier, elles couvrent plus d’une vingtaine de spécialités.

Nota : vous pouvez poursuivre en MC que dans le champ professionnel de votre Bac pro !

Les CQP (certificats de qualification professionnelle) sont mis en place par les organisations professionnelles dans leur domaine.

Les FCIL (Formations complémentaires d’initiative locale) répondent à des besoins locaux. Elles se déroulent généralement au sein d’un lycée professionnel et débouchent sur une qualification dans un domaine professionnel.

ATTENTION ! Une FCIL est une formation rapide et unique. Elle n’est reconnue que dans la Région où elle est obtenue. Elle ne délivre aucun diplôme, mais une attestation prouvant que vous avez bien fait la formation. L’ouverture d’une FCIL fait suite à une décision commune du recteur d’une académie et la branche de la profession concernée.

 

BAC +2 :

Le BTS/BTSA (Brevet de Technicien Supérieur/Agricole), par la voie scolaire ou de l’apprentissage, se prépare en 2 ans. L’accès se fait alors sur dossier scolaire. Toutefois si vous avez obtenu une mention Bien ou Très Bien au Bac Pro vous êtes admis de droit dans un BS de votre domaine.

Le DMA (Diplôme des métiers d’art) en deux ans également. Il équivaut au BTS. Il est réservé aux étudiants titulaires d’un Bac pro ayant suivi une formation en artisanat et métiers d’art. Pour les admissions, le recrutement se fait sur dossier et/ou entretien. La sélection est très forte, et peu d’établissement propose le DMA (préparation dans des écoles supérieures d’arts appliqués et dans certains lycées).

Le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie). Préparation en 2 ans sous statut scolaire ou en apprentissage.

Cette filière privilégie davantage la théorie que la pratique et semble ainsi peut-être, moins adaptée au profil des bacheliers pro !